Qui suis-je?

moi

Une femme bien ordinaire

Qui suis-je?

Je suis l’auteur de ce blog sans prétention.

Je me prénomme Colette. Je vis au Québec.  C’est là que je suis née.

J’ai le sens de l’humour et je désire remplir ma mission de vie.  L’un n’exclut pas l’autre.  Heureusement, car le sérieux n’est pas mon truc.

Et je suis probablement juste comme vous.  Un être humain à la recherche de sa mission de vie ou plutôt qui marche sur le chemin de sa vie en se posant certaines questions.

J’ai juste une expérience de vie sur Gaïa depuis plus de cinquante ans.  Gaïa c’est le nom de notre belle planète que nous malmenons et qui se fâche parfois.

Pas de compétence particulière mais une mission de vie

Je ne suis ni médium, ni coach, ni thérapeute en illumination et j’en passe, et encore moins illuminée… Ce que je fais dans la vie, c’est de travailler à me rapprocher de ma mission de vie.  Je travaille à constamment à m’améliorer pour me rapprocher de ce que je suis à l’intérieur.

J’essaie de faire de la lumière sur mon chemin de vie et j’espère que mes propos vous aideront à faire de la lumière sur le vôtre.

Ma mission de vie est la raison de ma venue sur Terre et ce que je dois accomplir.

Nous avons tous une mission de vie.

J’ai des qualités à mettre en valeur ou à exploiter, d’autres qualités à acquérir et des défauts à accepter et à travailler pour m’améliorer, le tout avec patience et courage.

Je dois vous dire que la patience et la tolérance sont deux qualités que j’ai à acquérir: la patience envers la vie, les situations et les autres.

Idem pour la tolérance.

Voilà!  Vous connaissez déjà deux de mes défauts : manque de patience et de tolérance!

Je me répète, mais je ne suis peut-être que comme vous, bien que vous ayez des qualités et des défauts différents. Vous vous posez aussi des questions.

La différence entre les autres et moi

La seule différence entre moi et ceux et celles qui sont dans le tourbillon de la vie, qui ne s’arrêtent jamais pour se poser les questions du genre :

Qui suis-je?

Quelle est ma mission de vie?

Qu’est-ce que je dois accomplir ici?

et toutes autres questions que d’autres ne se posent jamais sous prétexte qu’elles sont inutiles ou que ces questions n’ont aucune réponse, c’est que, moi,  je me sens obligée de me les poser, comme si elles faisaient partie de mon chemin de vie; un chemin de vie 9, qui est le service aux autres.

Et franchement, ça peut donner  le tournis lorsqu’on s’arrête pour se poser ce genre de questions, après avoir fermé son cellulaire ou son téléphone portable et que c’est enfin le silence.

À quoi sert la vie ici-bas ou plutôt sur terre, car même si on est ici, mais on ne veut surtout pas être «bas»?  Drôle d’expression, ne trouvez-vous pas? On nous répète constamment d’être ici et maintenant et d’«élever nos vibrations» pour se maintenir en «hautes fréquences».  On ne va quand même pas parler de «bas»…

Beaucoup de gens ne se posent pas ces questions et, en fait, ils ne se posent pas du tout de questions autres que:

Comment faire pour payer les dernières factures?

Comment gagner plus d’argent pour s’acheter le dernier gadget à la mode?

A-t-on les moyens d’aller en vacances?

Je ne les juge pas.  Je constate tout simplement.

Ils sont pris dans le tourbillon de la vie, parce qu’ils ont un conjoint, des enfants, un travail, des factures à payer, du stress, un manque de temps et un téléphone cellulaire qui sonne constamment et qui ne se tait  jamais, malheureusement.

Ces gens n’ont donc pas le temps de se poser toutes ces questions.  Et c’est leur droit s’ils ont d’autres priorités.

Je les envie presque. Parce que se poser des questions demande souvent de travailler sur soi, de s’améliorer, d’être conscient, et j’en passe.

Je ne cherche qu’à aller vers ce qui est parfait pour moi, mon chemin de vie, vers ce qui m’a amenée à vivre ici sur Gaïa.   C’est peut-être ce que vous recherchez aussi.

Non, je n’ai pas de pouvoirs particuliers…

Je ne suis qu’une femme dans la moyenne. Je n’ai aucun pouvoir particulier ou «surnaturel».

Je ne pratique pas la visualisation, car lorsque je ferme les yeux, il n’y a pas d’écran de cinéma devant moi sur lequel je peux y faire apparaître clairement l’image de ce que je voudrais réaliser.  Je ferme les yeux et il fait noir…

Vous faites peut-être partie des chanceux qui voient clairement ce qu’ils désirent et qui, grâce à la fameuse Loi d’attraction, font apparaître tout ce qu’ils veulent sur leur écran interne… ou presque.  Ah! la fameuse Loi d’attraction. Beaucoup en parlent par les temps qui courent…

Pas de méditation non plus

Je ne pratique pas la méditation non plus; celle dans laquelle il faut être dans une position confortable et se concentrer sur la respiration et laisser aller les pensées sans se dire :

Mince, je n’arrive pas à ne pas avoir de pensées!

Je suis en train d’échouer ma méditation. 

Ça n’arrête jamais le hamster dans ma tête… ou le comité de voix qui discute sans arrêt.

Mais je devrais sûrement m’y mettre.  Ça aide à gérer le stress, paraît-il.  En fait, je suis certaine que c’est vrai, mais la procrastination est un autre de mes défauts.

Je vous l’ai dit, je crois, je ne suis vraiment pas parfaite… Je suis qui je suis et vous êtes qui vous êtes et la première étape est de s’accepter tel que l’on est, tel que l’on naît…